L’assemblée générale est un temps fort de la vie de notre coopérative d’activité et d’emploi (CAE). Deux fois par an, elle représente l’occasion de réunir nos entrepreneurs répartis sur le nord de la Nouvelle-Aquitaine. L’AG du mois de juin nous permet d’arrêter les comptes de l’année précédente, de faire le bilan de l’année écoulée et d’aborder les objectifs pour l’avenir de notre projet.

Le vendredi 18 juin dernier, les associés de notre CAE se sont réunis en AG à Poitiers dans les locaux du tiers-lieu la K7. L’occasion d’aborder les questions entrepreneuriales et techniques qui font la singularité des CAE du bâtiment et dont voici quelques grandes lignes.

La formation professionnelle : un atout perturbé par la crise COVID

Comme nous l’évoquions dans notre actualité récente, nos artisans manifestent une attente importante en termes de formation tout au long de la vie. Alors que la majorité de nos entrepreneurs-salariés s’accordent sur les bénéfices que représente la formation, l’exercice 2020 n’aura pas permis de satisfaire leurs attentes. La crise COVID, qui a largement perturbé notre organisation, a également touché les organismes de formation. Ainsi, à ce jour, plus de 40 souhaits de formations restent à satisfaire pour l’ensemble de nos artisans.

Toutefois l’AlterBative présente un cadre très favorable quant à sa démarche globale de formation. Au total, près de 94% des coûts pédagogiques seront pris en charge par Constructys, notre opérateur de compétences, en 2021 (frais pédagogiques et prise en charge partielle des salaires et des frais annexes).

Par ailleurs, le recrutement de Sara Poiraton en tant que chargée d’accompagnement, a permis à notre coopérative de structurer la gestion et le suivi administratif des formations au profit de nos entrepreneurs-salariés (recherche des formations, ingénierie des dossiers d’inscription et de prise en charge, suivi des paiements et des attestations, relance auprès des ES).

Développer notre notoriété 

Cette journée nous a également permis d’aborder les questions de communication, d’accompagnement des entrepreneurs et de développement de notre coopérative sur le territoire. Un grand nombre d’actions à l’attention de professionnels et de partenaires servent notre stratégie de développement et la notoriété recherchée auprès de ces acteurs.

À ce titre, l’AlterBative s’est notamment inscrite dans le dispositif régional entre tiers-lieux et CAE au profit des entrepreneurs pour dynamiser et soutenir l’activité locale. En choisissant de créer son activité à l’AlterBative, un artisan peut désormais accéder aux Tiers-Lieux partenaires dans les départements de la Charente, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres et la Vienne. 

De la même manière, notre coopérative est adhérente du cluster Odéys, un réseau de professionnels qui regroupe de nombreux acteurs de la filière BTP. Issu de la fusion entre le Pôle CREAHd (2006) et le Cluster Eco-Habitat (2008), Odéys est le cluster construction et aménagement durable de Nouvelle-Aquitaine. Pour exemple, une dizaine de nos entrepreneurs ont participé à la formation Pro-paille organisée par le cluster.

À l’image de ces partenariats et affiliations, notre coopérative adhère et s’implique activement dans les réseaux : CAE de Grand Poitiers , CAE bâtiment de France, URSCOP, Coopérer Pour Entreprendre.

Mesurer notre impact social

Parmi les grands projets structuraux engagés, notre coopérative suit le programme CAE Impact piloté par le réseau national Coopérer Pour Entreprendre. Ce chantier traduit un objectif multiple :

  • mesurer avec fiabilité notre impact social,
  • servir la stratégie de notre coopérative,
  • renforcer le niveau de dialogue en interne et en externe.

Féminiser notre équipe

À ce jour, notre coopérative compte 4 femmes et 24 hommes. Afin d’encourager les femmes à entreprendre dans un secteur dans lequel elles sont encore sous-représentées, notre coopérative développe des actions en faveur d’une plus grande mixité femme-homme.

Ainsi, cette année nous serons présents au Salon professionne’L destiné à la reconversion des femmes, le mardi 6 juillet 2021. Par ailleurs, notre coopérative porte un projet visant à promouvoir les femmes dans le bâtiment en partenariat avec nos homologues de Coop & Bat et Habitat Eco Action dont nous vous parlerons bientôt.

Une activité maintenue malgré la crise

Enfin, le bilan chiffré de cette AG nous aura permis de constater l’impact relatif de la crise sur notre volume d’activité. Notre chiffre d’affaires 2020 enregistre une baisse de 10,4% par rapport à 2019. À titre de comparaison, la perte moyenne connue par les entreprises du bâtiment s’élève à 15% au niveau national (source : cabinet Fiducial).

Cette journée de travail collectif s’est achevée par la visite de l’ancienne caserne des pompiers de Pont-Achard à Poitiers. Rémy Poignant, co-directeur de la CRESS Nouvelle-Aquitaine nous a présenté le projet de rénovation et d’occupation de la Caserne porté par un collectif de 70 structures de l’économie sociale et solidaire.