Depuis 2014, notre coopérative d’activité et d’emploi (CAE) adhère au réseau Coopérer Pour Entreprendre (CPE) qui réunit depuis 20 ans des acteurs de l’entrepreneuriat collectif, dont les CAE. Au-delà de ses missions d’accompagnement des CAE, Coopérer pour entreprendre pilote des programmes d’innovation et de recherche et développement en faveur de la sécurisation professionnelle de tous les publics. Dans cette optique, CPE a lancé en 2019 le premier programme de mesure d’impact social des CAE, baptisé « CAE-Impact ». Notre coopérative participe actuellement à ce programme afin d’évaluer son impact social.

L’impact social, quèsaco ?

La recherche d’un impact social positif et sa mesure représentent une préoccupation croissante des structures d’utilité sociale. Si l’impact social est souvent associé à l’évaluation de l’action publique ou à l’influence de la philanthropie, il concerne désormais le développement des stratégies de responsabilité sociale des entreprises. Mais de quoi parle-t-on concrètement ?

Depuis quelques années, la notion d’impact est employée dans le champ de l’entrepreneuriat social et de l’économie sociale et solidaire. À l’heure actuelle, une définition simple de l’impact social d’une organisation consiste à désigner la transformation générée par ses activités sur les personnes et l’environnement. L’impact social évalue l’effet sur le long terme que produisent les actions, les produits et les services d’une entreprise. À la différence des résultats qui mesurent les effets immédiats de ses actions.

Par exemple, à l’AlterBative, nous organisons des ateliers pour nos entrepreneurs-salariés. Le résultat de ces ateliers correspond à l’acquisition de compétences des participants alors que l’impact pourrait être le nombre de ces personnes qui ont développé une activité durable grâce à ces ateliers.

CAE Impact : un dispositif en adéquation avec les caractéristiques des CAE

Dès 2019, une première étape de préfiguration du dispositif a permis à CPE de concevoir une méthodologie d’étude d’impact adaptée aux CAE et de la tester auprès de 7 coopératives, dont Coop&Bat, une CAE du bâtiment installée en Gironde. CPE a ensuite déployé son programme de mesure d’impact social en 2021 avec 3 objectifs :

  1. Mesurer avec fiabilité l’impact social des CAE.
  2. Servir la stratégie des CAE.
  3. Participer à la structuration de l’innovation sociale en matière d’accompagnement des transformations du travail.

L’expérimentation du programme auprès des 7 premières CAE volontaires a permis de dégager 6 impacts propres aux CAE :

  • la CAE contribue à l’élargissement des publics en situation de création d’activité,
  • la capacité de la CAE à garantir le maintien des droits pendant la période de création d’activité est décisive pour amortir le risque entrepreneurial,
  • la CAE facilite grandement l’activité du projet entrepreneurial et son accélération,
  • la CAE est un cadre très souple et adaptable,
  • la CAE est un cadre collectif sécurisant pour créer autrement,
  • la CAE est un espace privilégié par les entrepreneurs citoyens.

Consulter le détails du Rapport national de l’expérimentation CAE-IMPACT

CAE Impact et l’AlterBative

L’Alterbative a rejoint le programme CAE Impact depuis le mois de juin 2021. Sara Poiraton, accompagnatrice entrepreneuriale est chargée du dossier pour notre CAE. Elle a suivi la formation CAE Impact organisée par CPE et l’agence de Recherche et développement Ellyx. Au-delà de cette formation qui nous a permis de prendre en main les outils de collecte de données et de se familiariser avec la méthodologie de mesure d’impact, notre coopérative bénéficie de séances de tutorat collectif et individuel pendant toute la durée de l’étude.

Depuis le mois de novembre 2021, Sara collecte les données auprès des entrepreneurs présents dans la coopérative en 2021. Un questionnaire de plus de 70 questions, complété par un entretien individuel, permet déjà d’apprécier les aspects qualitatifs des services de notre CAE. 

Dans un second temps, le cabinet Ellyx qui co-porte la mesure d’impact traitera la matière collectée pour évaluer la pertinence des réponses et analyser les résultats. Au terme de cette analyse, un livrable de fin d’étude permettra d’exposer les résultats aux participants et aux partenaires de l’Alterbative. L’Alterbative prévoit un temps de diffusion dans le courant du dernier trimestre 2022 en présence de Grand-Poitiers qui finance cette mesure d’impact.

Évaluer pour évoluer

En participant au programme CAE Impact, notre coopérative souhaite évaluer son impact social pour servir son développement et acculturer au modèle coopératif. 

Les résultats de l’étude seront d’abord exploités pour orienter au mieux la stratégie de la coopérative pour les prochaines années. Ils permettront un examen approfondi de nos services et de leur niveau de qualité. Concrètement, cela pourrait s’apprécier par la refonte des parcours d’accompagnements destinés aux entrepreneurs accompagnés. 

À un autre niveau, la mesure d’impact nous servira à construire un argumentaire utilisé pour justifier l’octroi de fonds publics à notre modèle d’entrepreneuriat collectif et social. Dans un contexte de restriction des fonds publics, il nous apparaît essentiel de démontrer notre impact et notre poids sur le territoire sur les sujets de l’emploi, de l’entrepreneuriat, de l’insertion, de la création d’entreprise ou bien de l’attractivité du territoire.

CAE Impact et le collectif des 4 CAE du Nord Nouvelle-Aquitaine

En parallèle de sa mesure d’impact, l’Alterbative mène la même étude avec ces consœurs du territoire : Aceascop, Scopadom, Consortium Coopérative. Cette mesure d’impact à l’échelle du territoire est nouvelle pour CPE et le cabinet Ellyx. Précurseur dans ce domaine, l’analyse de cette mesure outillera les CAE et les partenaires en commun (région, communautés d’agglomération, Pôle Emploi, etc.) d’un même langage, et mettra en avant le cadre de coopération inter-CAE.

Cette analyse se fera sur la base des collectes de données propres aux 4 Coopératives d’Activités et d’Emplois. La stratégie retenue pour l’analyse est la suivante : la CAE assoit un modèle coopératif de création d’activités entrepreneuriales, s’inscrivant dans un autre type de valeurs créées et diffusées sur le territoire de Grand Poitiers. Au travers de cette stratégie, le collectif des 4 CAE entend faire la preuve de l’intérêt de leur modèle pour l’entrepreneuriat sur le territoire en pointant les contributions sociales, économiques et écologiques. 4 hypothèses de départ sont formulées derrières cette stratégie et elles seront éprouvées dans la mesure d’impact :

  • le modèle des CAE permet de créer des entreprises différentes (plus coopératives, plus sensibilisées aux enjeux sociétaux),
  • le modèle des CAE permet de créer des entreprises plus impactantes sur un plan sociétal et environnemental,
  • les dynamiques de coopération et d’entraide sont créées sur le territoire par les CAE, par les entrepreneurs,
  • les CAE génèrent une diversité d’externalités pour les entrepreneurs et pour le territoire (économique, sociale, santé au travail, etc.).

POUR ALLER PLUS LOIN

Nous vous donnons rendez-vous au dernier trimestre 2022 pour connaître les résultats de ces deux études d’impact dédiées aux CAE.

D’ici là, vous pouvez vous rapprocher des 7 CAE volontaires qui ont expérimentés le dispositif pour retrouver leur étude : Coop&Bat (bâtiment), Clara (culture), Chrysalide (généraliste), Coodémarrages (généraliste), Kanopé (généraliste), Coopénates (services à la personne) et L’envol (généraliste).