Installé à Doué-la-Fontaine dans le Maine-et-Loire, Michel Bertrand a rejoint l’AlterBative en mai 2022. Chauffagiste, il souhaite se spécialiser dans la conception et la réalisation de poêles à bois à accumulation de chaleur, dit poêle de masse, sur mesure à partir de briques réfractaires. Sous le nom de Ô poêle, il invoque la poésie de la flamme et la douce chaleur de ses solutions de chauffage. Rencontre.

Bonjour Michel, peux-tu retracer ton parcours professionnel pour te présenter à nos lecteurs ?

Je suis titulaire d’un BTS électronique que j’ai obtenu en 1997. J’ai d’abord exercé ces compétences dans le cadre de missions d’intérim au sein de PME dans les secteurs de l’industrie et de l’artisanat.

En 2007, j’ai opéré une reconversion pour devenir conseiller énergie des opérations programmées d’amélioration de l’habitat (OPAH) dans le cadre d’une licence professionnelle. J’ai d’abord travaillé dans le Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin avant de devenir chargé de mission bois énergie dans la Nièvre. Un poste que j’ai occupé pendant 10 ans.

C’est en 2020 que je m’oriente vers mon activité d’aujourd’hui en suivant une formation de ramoneur fumiste au COSTIC (Comité Scientifique et Technique des Industries Climatiques) : un Centre d’études et de recherches indépendant qui contribue, depuis plus de 100 ans, à la recherche et à l’innovation dans les domaines du Génie Climatique et de l’Équipement Technique du Bâtiment.

C’est ce qui t’a conduit à devenir chauffagiste ?

Gamin, je jouais déjà avec les braises dans la cuisinière de Mamie pour garantir une bonne température de cuisson au four pour le poulet du dimanche. J’aime bien le feu.

Et puis, j’ai fait de la thermique et j’ai réalisé deux poêles de masse personnels.

Justement, le poêle de masse* est au centre de ton projet professionnel. Pourquoi en avoir fait ta spécialité ?

Ça chauffe bien et ça plait !

C’est une rencontre avec l’Association Française du Poêle Maçonné Artisanal (AFPMA) qui m’a mis sur les rails pour devenir pro, sans quoi je serai encore dans un bureau aux deux tiers de mon temps… Pour l’instant j’apprends encore le métier.

Tu as rejoint l’AlterBative le 12 mai dernier. Comment as-tu connu notre coopérative ? 

J’ai d’abord découvert le principe de l’entrepreneuriat-salarié par d’autres CAE. Par ailleurs, un ami d’amis exerce son activité au sein de l’AlterBative. Cela ajouté à la proximité géographique m’a conduit à l’intégrer.  

Que t’apporte le statut d’Entrepreneur-salarié ? Quels sont selon toi ses principaux avantages ?

Pour l’instant je suis en contrat CAPE.

Ça m’apporte une facilité pour débuter sans avoir des charges fixes importantes comme les assurances (décennale) par exemple. Cela me permet également de tester l’activité avec un support administratif et stratégique solide.

Enfin, grâce à la coopérative je peux profiter d’un réseau d’entrepreneurs dans différents corps d’état. Cela permet de ne pas être seul et d’échanger sur nos pratiques.

As-tu déjà réalisé des chantiers avec d’autres entrepreneurs de la coopérative ?

Non pas encore mais nous avons quelques idées pour travailler ensemble avec Emmanuel Maguis de Bressuire (EnerBois, chauffagiste spécialisé bois et solaire thermique). À suivre…


* Le poêle de masse

Le poêle de masse ou poêle à accumulation de chaleur a la réputation d’être le plus confortable des chauffages au bois grâce à une diffusion de la chaleur par rayonnement. Les utilisateurs du poêle de masse considèrent sa chaleur comme une chaleur très douce.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à (re)lire un précédent article :

Un poêle de masse combiné au solaire : un chantier 100% énergie renouvelable signé Enerbois.