PictolAlterBative-RGEL’AlterBative vient d’obtenir sa qualification ECO Artisan® qui bénéficie de la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cela signifie que le particulier maître d’ouvrage souhaitant faire réaliser des travaux de rénovation énergétique dans un logement ancien et qui faisant appel à un des artisans de l’AlterBative peut bénéficier d’aides financières

Plus d’information sur le site eco-artisan.net

 

 

Nous sommes bien entendu pour une amélioration de la qualité des travaux réalisés par les artisans du bâtiment, cela fait partie de notre raison d’être, cependant nous partageons les doutes émis par le collectif « RGE… pas comme ça ! » :

Le collectif RGE… pas comme ça ! a été créé à l’initiative du réseau Ecobâtir et de l’association Approche-écohabitat (Association Pour la PROmotion de la Construction et de l’Habitat Ecologiques). Leurs adhérents sont des entreprises, des associations et des particuliers qui militent depuis longtemps pour  promouvoir un habitat et des lieux de vie sains, économes en ressources, respectueux de l’environnement, des générations futures et de l’équité entre les peuples et qui n’ont pas attendu le Grenelle de l’environnement pour se préoccuper d’économies d’énergie ou de la qualité de leur travail.

Ce concept de « Garant de l’Environnement », nous l’attendions depuis longtemps, mais ce qui nous dérange dans le dispositif RGE, c’est :

– Qu’il nie les compétences acquises par les militants de l’écoconstruction en ne s’appuyant pas sur elles.

– Qu’il impose une formation aux économies d’énergie qui, même rebaptisée Rénov, ne garantit aucune montée en compétence des entreprises. En effet, quelqu’un peut-il prétendre qu’une formation de 3 jours ne tenant aucun compte des connaissances des personnes formées – ni de leur absence de connaissances – soit un moyen garanti d’élever le niveau de compétence des entreprises ? Bien sûr, on ne peut nier que l’acquisition par les entreprises de compétences supplémentaires soit un véritable pas en avant, simplement, nous ne nous faisons aucune illusion sur l’efficacité de la solution mise en œuvre.

–  Qu’il impose une qualification administrative qui pénalise sévèrement les petites entreprises.

–  Que cette qualification coûteuse en temps, en argent et en énergie va entraîner inévitablement la disqualification puis la disparition d’un grand nombre d’entreprises artisanales et, du même coup, la disparition du service de proximité qu’elles représentent.

– Qu’il crée un effet d’aubaine pour les entreprises qualifiées qui bénéficient ainsi d’une clientèle captive, ce qui risque peu de tirer les prix vers le bas.

Nous pensons qu’il est possible de faire beaucoup mieux avec les mêmes objectifs et la même enveloppe financière.

Article de LeMoniteur.fr – Publié le 22/10/14 à 17h01
http://www.lemoniteur.fr/article/point-de-vue-rge-pas-comme-ca-s-explique-26183170

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *